Comment assurer légalement un scooter sans BSR ?

La plupart des jeunes aiment se déplacer avec un scooter. Afin de protéger ces jeunes conducteurs, des règles ont été établies. Parmi celles-ci, on note l’assurance. Tout ce qui circule sur les rues doit avoir reçu l’autorisation sous peine de poursuites judiciaires. L’autorisation dont il s’agit ici se présente sous la forme de brevet. Lisez cet article pour en savoir plus.

Le BSR : comment l’obtenir ?

La catégorie BSR du permis de conduire est destinée à conduire un cyclomoteur ayant un cylindre de 50 cm cubes et d’une puissance maximale de 4 kW et une vitesse de 45 km/h au plus. Pour accéder à la formation et à l’obtention du brevet de sécurité, il faut être âgé d’au moins 14 ans. Elle se déroule en deux phases. La première est basée sur l’apprentissage rigoureux des règles de sécurité routière et de son code. Vous pouvez toujours cliquer et en savoir plus sur l’assurance d’un scooter. La deuxième phase qui est la pratique consiste à passer 7 h de temps dans une auto-école. Ici, il faut passer deux heures d’enseignement hors de la circulation, et quatre autres heures sur la route. Le temps restant sert à sensibiliser les apprenants sur les risques de conduire une moto. Après un moment d’apprentissage, le moniteur décide si oui ou non, l’apprenant est désormais apte à conduire.

Comment assurer légalement un scooter sans BSR ?

Selon les nouvelles dispositions légales en vigueur, les motards nés avant le 31 décembre 1987 peuvent avoir une assurance sans permis, ceux nés après le 1er janvier 1988 sont tenus d’avoir un permis BSR avant de pouvoir obtenir leur assurance. Par contre, les personnes qui viennent d’avoir 14 ans sont tenues, par la loi, d’avoir un permis AM pour que l’assurance leur soit attribuée. Il faut préciser que le permis AM est différent du BSR en ce qu’il y a plus d’examens théoriques pratiques que le candidat devra réussir. Donc, il est bien possible de se passer d’un brevet de sécurité routière pour assurer un scooter. D’un autre côté, afin de contracter une assurance sans BSR, il faut se munir de sa carte d’identité, d’une carte grise et du relevé d’informations.