Deux informations à connaître avant de souscrire à une assurance-vie 

Une assurance-vie est le plus souvent une garantie que l’on prépare pour les mauvaises passes. Avec elle, nous avons l’impression qu’aucun malheur ne peut ni nous atteindre ni atteindre nos proches. Cependant, y souscrire est un peu plus complexe.

Deux contrats au choix

L’information que vous devez connaître en prime time si vous envisagez de souscrire à une assurance est le type de contrat sous lequel, vous comptez placer votre assurance. En effet, deux types de contrats composent le secteur de l’assurance.

Les contrats monosupport : on peut aussi le nommer l’assurance qui joue de prudence. Sous ce contrat, votre capital est placé sur le fonds euro. Autrement dit, il est investi suivant les variations du fonds euro. Ainsi, vous pouvez être sûrs de ne pas perdre votre argent suite à une baisse brusque du fonds.

Les contrats multisupports : dans ce cas précis, seul une partie de votre capital est placée sur le fonds euro tandis que le reste sert à spéculer sur des fonds à risque. Cependant, il est à préciser que ces investissements se font sur l’avis du souscripteur. Plus de détail sur ce site.

En bref, si dans le premier cas, la prudence était de mise ; ici l’attrait du gain et des profits reste le mot d’ordre. Mais le choix du contrat d’assurance est personnel et la décision revient au seul le souscripteur

Choisir son bénéficiaire

La deuxième information est le choix de votre ou de vos bénéficiaires. Vous n’y avez peut-être pas encore pensé. Alors, c’est le moment de le faire. En effet, à la suite de toutes les formalités pour l’inscription de votre assurance-vie, il vous sera demandé de choisir un bénéficiaire.

Ce choix, même s’il semble banal dois être entrepris suivant le lien que vous partagez avec lui ou eux : le plus souvent, les bénéficiaires sont de la famille du souscripteur. Cependant, vous pouvez choisir en dehors de ce cercle. Que ce soit un proche ami ou une association caritative.

En revanche, vous ne pouvez choisir votre médecin ou un représentant de la religion en tant que bénéficiaire.