Deux organisateurs interpellés pour une fête illégale à Strasbourg

Depuis l’arrivée du coronavirus, les fêtes et autres grands rassemblements sont interdits en France. Mais, de façon inconsciente, on remarque que quelques citoyens surtout ceux qui sont installés dans des villes en dehors de Paris, décident de défier l’autorité en place. C’est dans ce cadre que deux présumés organisateurs d’une fête illégale viennent d’être interpellés à Strasbourg.

Une simple routine qui cache bien des secrets

Alertés dans la nuit du 17 janvier pour un tapage, les éléments de la police de Strasbourg tombent sur une fête illégale. Selon plusieurs sources, celle-ci était organisée dans le plus grand secret dans le quartier de la Plaine des Bouchers au sein des locaux industriels rue Scherz.

Au sein de ces derniers, ces policiers ont en effet découvert une petite discothèque clandestine qui était ornée de jeux de lumières et d’un petit mobilier. Loin d’être au bout de leur surprise, ceux-ci découvrent aussi près de 237 litres de boissons non alcoolisées et plusieurs cartouches de protoxyde d’azote.

Une découverte qui conduit à des interpellations

Sous la houlette du parquet de la ville de Strasbourg, la police a remis les bouteilles saisies à une association caritative de la ville. Par ailleurs, il faut souligner qu’une trentaine de personnes ont été contrôlées, car elles n’ont visiblement pas respecté l’heure du couvre-feu qui, rappelons-le, est passé à 18 heures cette semaine.

Cependant, pour que cet égard ne reste pas impuni, les enquêtes menées par les éléments de la sureté département de la circonscription du Bas-Rhin ont permis d’interpeller deux individus. Il s’agit de deux personnes qui ont été citées comme les organisateurs de cette petite fête clandestine.

S’ils sont reconnus coupables, ces deux individus risquent de payer de grosses amendes. En effet, les autorités de cette ville entendent rester fermes sur ce point, car plusieurs autres fêtes illégales selon les habitants de cette agglomération se déroulaient à l’insu des autorités de cette ville.